exigeant


exigeant

exigeant, ante [ ɛgziʒɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1762; de exiger
1Qui est habitué à exiger beaucoup. Caractère exigeant, difficile à contenter. ⇒ difficile; délicat. Un homme peu exigeant. Les peuples latins « sont exigeants en fait de bonheur; il leur faut des plaisirs nombreux, variés » (Taine). Être exigeant envers qqn, à l'égard de qqn. Être exigeant sur la propreté. (Du point de vue moral, intellectuel) intraitable, pointilleux, sévère; perfectionniste. C'est un censeur, un critique exigeant. « J'ai sans doute été trop dur et trop exigeant avec eux tous » (Duhamel). (Du point de vue matériel) avide, intéressé; insatiable. Un créancier, un propriétaire trop exigeant.
2(En parlant d'une disposition, d'un sentiment, d'une activité) Qui a besoin de beaucoup pour s'affirmer, s'exercer, s'assouvir. Profession exigeante. absorbant, accaparant, prenant. « un de ces orgueils exigeants qui s'accommodent mal du “nous” » (Duhamel). « un christianisme exigeant, également éloigné du libertinage moderne et de l'obscurantisme des siècles passés » (Camus).
⊗ CONTR. Accommodant, arrangeant, 1. coulant, facile, traitable.

exigeant, exigeante adjectif Qui est difficile à contenter ; dur, strict : Professeur exigeant. Qui exige beaucoup de soins, d'attentions : Malade exigeant. Qui est difficile à pratiquer, qui impose de gros efforts : Métier exigeant.exigeant, exigeante (synonymes) adjectif Qui est difficile à contenter ; dur, strict
Synonymes :
- dur
- sévère
Contraires :
Qui est difficile à pratiquer, qui impose de gros efforts
Synonymes :
- dévorant
Contraires :

exigeant, ante
adj. Qui a l'habitude d'exiger beaucoup. Un chef exigeant.
|| (Choses) Un sport exigeant, qui demande beaucoup de qualités, de persévérance.

⇒EXIGEANT, ANTE, part. prés. et adj.
I.— Part. prés. de exiger.
II.— Adjectif
A.— [En parlant d'une pers.; correspond à exiger I] Qui exige beaucoup, qui a l'habitude d'exiger beaucoup. Les connaissances de voyage sont exigeantes : elles réclament de vous en tout lieu l'amitié qu'on leur a témoignée une fois par hasard (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 797). Je suis très exigeante (...). J'aime que tout soit tenu dans la perfection (MIRBEAU, Journal femme ch., 1900, p. 319). V. agonique ex. 3, appartenir ex. 1 :
1. ... nous avons quarante ans (...). Nous savons de la vie, nous connaissons, nous avons éprouvé de la vie. Nous sommes plus exigeants. Il ne nous suffit plus qu'un marbre soit impeccable. (...) Nous voulons, nous devons rechercher plus avant. Plus outre.
PÉGUY, V.-M., comte Hugo, 1910, p. 785.
[Avec un compl. prép.]
♦ [indiquant la pers. dont on exige beaucoup] Se montrer exigeant à l'égard de qqn. Il ne faut pas être trop exigeant avec les dames. Heureux qui en tire pied ou aile, autant qu'il m'en souvient (J. DE MAISTRE, Corresp., t. 1, 1805, p. 384).
♦ [indiquant le domaine dans lequel on exige beaucoup] Être exigeant pour, sur la propreté. Les femmes à menton gras sont exigeantes en amour (BALZAC, Béatrix, 1839-45, p. 98). Esprits peu exigeants en fait de preuves (PROUST, Temps retr., 1922, p. 894).
P. ext. [En parlant d'un attribut phys. d'une pers.] Il [Jean] avait pris ce ton exigeant que je connaissais bien et cette expression butée qui exaspérait M. Rausch (MAURIAC, Pharis., 1941, p. 110). Il a vingt-cinq ans. Brun, les yeux exigeants, une bouche sévère, direct (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 117).
B.— [En parlant d'une chose, correspond à exiger II] Qui nécessite impérativement quelque chose. Les devoirs grandissent avec les nécessités, éliminent (...) cet élément de parasitisme qui fait pulluler, dans des climats moins exigeants, la mendicité et le vagabondage (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 77) :
2. En donnant à cette idéation un visage temporel, (...) la Russie a fixé le rêve révolutionnaire. Le fixant, elle a mis fin à son parcours chimérique, elle l'a subordonné à d'exigeantes nécessités matérielles...
BLOCH, Dest. S., 1931, p. 173.
[Avec un compl. prép. indiquant la chose qui est exigée] Une industrie exigeante de matières premières, avide de débouchés (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921 p. 245).
En partic. [En parlant d'un attribut, d'une manifestation de l'esprit humain, de l'activité d'une pers.] Et ce qui est vrai de la gourmandise l'est de tous les genres de voluptés : elles deviennent plus exigeantes en s'assouvissant (PROUDHON, Guerre et Paix, 1861, p. 350). Ce déchirement de la foi par l'intelligence la plus exigeante, la plus tendue, poussée jusqu'au paroxysme par la volonté et l'imagination raisonneuse (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 375) :
3. Et me voici, m'avançant dans la vie, à trente-quatre ans, me flétrissant dans des travaux de plus en plus exigeants, ayant déjà perdu de belles années, n'ayant rien de réel!
BALZAC, Lettres Étr., t. 1, 1850, p. 34.
4. Il est des œuvres de patience, auxquelles s'astreindraient difficilement des hommes travaillés de besoins philosophiques trop exigeants.
RENAN, Avenir sc., 1890, p. 121.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Cf. é-1. Ds Ac. dep. 1762. Fréq. abs. littér. :767. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 847, b) 722; XXe s. : a) 1 152, b) 1 459.

exigeant, ante [ɛgziʒɑ̃, ɑ̃t] p. prés. et adj.
ÉTYM. 1762, Académie; p. prés. de exiger.
1 Qui est habitué à exiger beaucoup; qui est difficile à contenter. Difficile, délicat, maniaque, tyrannique. || Une femme exigeante (→ Déesse, cit. 8). || Je ne suis pas très exigeant, cela me suffira. || Être exigeante en fait de distractions, sur la propreté. || Être, se montrer trop exigeant à l'égard de quelqu'un.Caractère exigeant.
1 (…) ils (les peuples latins) sont exigeants en fait de bonheur; il leur faut des plaisirs nombreux, variés, forts ou fins, l'amusement de la conversation, les douceurs de la politesse, les satisfactions de la vanité, les sensualités de l'amour, les jouissances de la nouveauté et de l'imprévu (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. I, p. 233.
2 (Elle) entourait de bouillottes la malade qui maigrissait et devenait exigeante (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 205.
(Du point de vue moral, intellectuel). Pointilleux, sévère; dur. || C'est un censeur, un critique exigeant (→ Admirateur, cit. 2; complaisance, cit. 13).
3 Non moins exigeant pour l'honneur qui m'était dû, qu'attentif à rendre celui que je devais aux autres (…)
Rousseau, les Confessions, VII.
4 Ayant trop, il sera prompt à tout quitter (…) Il sera difficile, il sera exigeant : sans cela que lui resterait-il de cette supériorité qu'il prétend avoir sur les autres hommes (…)
É. de Senancour, Oberman, t. I, p. 138.
5 Ces jours-là, je me fais de grands reproches. J'ai sans doute été trop dur et trop exigeant avec eux tous (…)
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, VIII, IV, p. 322.
(Du point de vue matériel). Intéressé, intraitable; insatiable. || C'est un créancier exigeant, trop exigeant.
2 (1762; en parlant d'une disposition, d'un sentiment, d'une activité). Qui a besoin de beaucoup pour s'affirmer, s'exercer, s'assouvir. || Métier exigeant, profession exigeante. Accaparant, absorbant, prenant (→ Correspondance, cit. 8). || Religion exigeante. || Égoïsme exigeant. || Besoins exigeants. || Un amour exigeant.
6 (…) il nourrissait un de ces orgueils exigeants qui s'accommodent mal du « nous ».
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, I, XIII, p. 147.
7 (…) défenseur chaleureux d'un christianisme exigeant, également éloigné du libertinage moderne et de l'obscurantisme des siècles passés.
Camus, la Peste, p. 107.
CONTR. Accommodant, arrangeant, coulant, facile, traitable.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • exigeant — exigeant, eante (è gzi jan, jan t ) adj. Qui est habitué à exiger beaucoup. Se montrer exigeant. •   La religion n est pas plus exigeante que la philosophie, BARTHÉL. Anach. ch. 79 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EXIGEANT — ANTE. adj. Qui est dans l habitude d exiger beaucoup ou trop de déférence, d attentions, de concessions, etc. Vous êtes bien exigeant. Elle est trop exigeante. Se montrer exigeant …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • exigeant — exi|geant* [ɛgzi ʒã:] <aus gleichbed. fr. exigeant, Part. Präs. von exiger »fordern«, dies aus lat. exigere, vgl. ↑exigieren> (veraltet) fordernd, anspruchsvoll; ungestüm, dringlich …   Das große Fremdwörterbuch

  • exigeant — /ek si jeuhnt/; Fr. /eg zee zhahonn /, adj. exigent. [ < F] * * * …   Universalium

  • exigeant — ex·i·geant …   English syllables

  • exigeant — adj., difficile : ègzijan (Saxel) / ègzijê / ézijê (Albanais), TA, E …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • exigeant — adjective see exigent III …   Useful english dictionary

  • EXIGEANT, ANTE — adj. Qui est dans l’habitude d’exiger beaucoup ou trop de déférence, d’attentions, de travail, d’argent, de services. Vous êtes bien exigeant. Elle est trop exigeante. Se montrer exigeant. Un maître exigeant …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • exigeante — ● exigeant, exigeante adjectif Qui est difficile à contenter ; dur, strict : Professeur exigeant. Qui exige beaucoup de soins, d attentions : Malade exigeant. Qui est difficile à pratiquer, qui impose de gros efforts : Métier exigeant. ● exigeant …   Encyclopédie Universelle

  • exigeante — exigeant /egz ē zhã/ or (fem) exigeante / zhãt/ adjective (French) Exacting • • • Main Entry: ↑exigent …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.